Return to site

Le cap des 3(0) ans

La boîte à outils

· communication,agence,Anniversaire

Déjà 3 ans pour La Maleta !

"Choisissez un travail que vous aimez et vous n'aurez pas à travailler un seul jour de votre vie."
- Confucius

Ce mois-ci, La Maleta fête ses 3 ans d'existence ! En juillet, moi, Charlotte, créatrice du concept et auteur de ces lignes, fêterai mes 30 ans (vous ne l'auriez pas cru je le sais ) ! Une heureuse (?) coïncidence qui me pousse aujourd'hui à rédiger un article "coulisses" pour dévoiler un peu plus sur ce cap tant professionnel que personnel !

Tout a commencé ici.
Il y a donc 3 ans, grâce aux conseils avisés de Julie, alors membre de l'association Camino, je construisais petit à petit le projet qu'allait devenir La Maleta. Contre vents ("vraiment, refuser un CDI pour te lancer dans l'inconnu, es-tu bien sûre"), marées ("une auto-entreprise de toute façon ce n'est pas vraiment un travail") et grands avis de tempêtes ("je ne comprends pas vraiment ce que tu proposes"), je décidais de me lancer dans la grande aventure de l'entrepreneuriat ! Suite à plusieurs rdv de suivi, des heures et des heures passées à construire un logo, un site web et des premiers supports, le 2 juin 2014, je m'immatriculais officiellement en auto-entreprise.

Année 1 : la construction.
De la première année, je ne retiens que le positif. Je ne mentionnerai pas (ou alors un peu), les longs moments de solitude devant les premiers devis ("oui l'amoureux, je sais que tu travailles mais peux-tu me dire ce que tu penses de la version 364 de ma proposition de tarif ?"), les sueurs froides lors des premières rencontres business ("c'est si courageux de faire ça à votre âge, vous avez quoi, 20 ans ?") et la compta' qui s'affole quand même moins vite que l'on voudrait. Je veux retenir la confiance des premiers clients (Speak'eat / Festival Flamenco de Toulouse / Festik) et les premiers retours prometteurs.

Année 2 : la crédibilité.
Fin 2015, après un an et demi à travailler dans mon salon, je décide de rejoindre le local d'Etymon - Entrepreneurs et Solidaires, afin d'y installer mon bureau permanent. Mais pourquoi ? - ont pensé certains de mes proches ("je ne comprends pas comment tu peux en avoir marre de travailler chez toi, personne pour te dire quoi faire, quand faire tes pauses ou reprendre"). Ah, la vie des indépendants est parfois incomprise ! Seule notre "team" peut comprendre la joie de pouvoir couper vie privée et vie professionnelle ("bon, l'amoureux, je sais que tu dois manger entre mon massicot et ma dernière facture mais ça ne te dérange pas ?"), le bonheur de pouvoir "rentrer à la maison" et surtout "ré-pon-dre de-main" ! De cette seconde année, je garde en souvenir les multiples rencontres, les premiers événements, l'étoffement de mon réseau professionnel et... (musique dramatique) LA remise en question qui chamboule tout !

Année 3 : le développement.
Ah ce chiffre 3. Ce MAUDIT chiffre 3 ! A la rentrée 2016, le doute m'assaille. Beaucoup d'entrepreneurs m'en avaient parlé ; que neni, j'avançais confiante et sûre de mon projet ! Et paf. Beaucoup de questions me taraudent alors : " j'entame ma 3ème année d'activité, certes je me développe mais je ne sens pas encore une régularité, ou "je perds parfois la motivation, la balance négatif/positif n'y est plus" et encore "ne devrais-je pas revenir vers la sécurité - les vents et marées avaient-ils raison ? ". Beaucoup d'entre vous découvriront cette phase en lisant ces lignes : soyons sincères et cassons le mythe ! Le parcours d'un entrepreneur est rempli d'obstacles et de doutes !

Mais il est aussi plein de ressources ; suite à quelques discussions avec mes partenaires et clients proches, je remets toute l'offre de La Maleta & P.S by La Maleta à plat, ajuste mes tarifs ("ah oui en fait là, je facturais moitié moins que la normale"), m'entoure de solides partenaires (Yellow Web Marine, Speed'Com, Emmeline Legrand). Objectif ? Rompre la solitude de l'entrepreneur en créant de vrais synergies dignes des plus grandes entreprises et gagner en crédibilité ! En octobre 2016, je participe à mon premier Salon du Mariage pour le versant papeterie ; un élément clef pour son développement (et la naissance de jolies collaborations). L'approche des 3(0) ans me donnerait-elle des ailes ?

2017 : le cap.

Ce mois-ci, La Maleta fête ses 3 ans et entamera donc officiellement d'ici la fin juin sa 4ème année. Parallèlement, j'avance doucement mais sûrement vers mes 30 ans. Ce cap me fait forcément penser à mes choix, à l'évolution de mon activité depuis 3 ans et aux perspectives qui se dessinent pour moi et pour ceux qui m'entourent. Être travailleur indépendant devient dans notre société quelque chose de normal, moderne. Cependant, au quotidien, chaque jour est une petite montagne ; l’administration se fait une joie de nous rappeler notre "condition spéciale" ( "non mais je vous demande votre vrai travail"), les banques notre "irrégularité de revenus" ("je veux bien étudier cette demande de prêt mais vous comprendrez que nous n'avons aucune garantie de votre côté, pouvez-vous nous fournir un dossier de 1450 pages sur votre motivation et votre calendrier à venir sur les 3 prochaines années"), les personnes de notre âge notre "situation différente" (" je vais demander une augmentation, comme cela je financerai ma deuxième voiture, et toi les projets ?") et les clients notre " non-vie " ("moi, je pars en congés cet été, que pensez-vous de me livrer pour début septembre ?").

Et pourtant, je ne changerais de travail pour rien au monde.
- Je décide chaque jour et chaque mois les orientations que je vais donner à mon entreprise.
- Je n'ai à demander à personne si je peux prendre tel ou tel jour de congé
(mon patron est super sympa)
- Je rencontre chaque semaine des personnes différentes et enrichissantes,

des projets originaux et formidables, je me rends à des événements inventifs et inspirants

- Je réalise tout au long de la journée des tâches variées, sans m'ennuyer une seule seconde
- Je gagne en expérience, en compétences et en confiance beaucoup plus qu'en 3 ans
de salariat (en ce qui me concerne, à chacun son profil)

- Je me nourris toute l'année des retours :
enthousiastes, heureux, souriants, ravis, pétillants, colorés, bienveillants

ALORS... MERCI !

All Posts
×

Almost done…

We just sent you an email. Please click the link in the email to confirm your subscription!

OKSubscriptions powered by Strikingly